waldcube

L’habitat écologique et modulaire WaldCube

Une ossature bois et une isolation en paille, le tout monté sur pieux. Voilà qui pourrait résumer en peu de mots le WaldCube. Seulement, c’est beaucoup plus que ça ! Créé par la société EcoLodge, il est l’exemple même d’un projet de construction écoresponsable réussi. Dans une volonté clairement affichée de pouvoir permettre à tout à chacun d’accéder à une propriété tout en respectant au maximum l’environnement, EcoLodge a non seulement gagné son pari, mais est même allée au-delà. En effet, à ce jour elle peut s’enorgueillir d’être une actrice du développement durable. Avec le WaldCube, elle remplit non seulement les conditions demandées pour la construction d’une maison passive, ou au minimum d’une habitation très performante énergiquement, mais en plus, elle le fait dans le plus grand respect des hommes. Quelle philosophie de travail !

Les matériaux et leurs performances en tant qu’isolants

Hormis les fenêtres, la plomberie et l’électricité, les matériaux constituant le WaldCube sont au nombre de deux : le bois et la paille.

La structure, les sols, le bardage ainsi que les murs sont en bois d’essences différentes issues des forêts ardennaises. Le bois dont les avantages économiques et écologiques ne sont plus à prouver, est un matériel idéal pour la construction, car il est à la fois solide et léger. Il permet également, de par ses caractéristiques, plus de liberté dans l’architecture, car les charges à répartir sont moindres par rapport à celles d’une construction en parpaing ou en béton.

La paille, quant à elle, constitue l’isolant de cette habitation. D’un rapport qualité-prix imbattable, c’est l’un des matériaux le plus respectueux de l’environnement. Dans le cas présent, elle provient d’exploitations situées près du constructeur, réduisant ainsi encore un peu plus son impact sur l’environnement. C’est aussi un produit, et on le sait moins, qui offre une très bonne résistance au feu.

Dernier point au sujet de ces matériaux, autant l’un que l’autre, ils ont de grandes propriétés d’isolation, non seulement thermique, mais aussi phonique.

Les surfaces et l’aménagement intérieur

La surface est question d’utilisation. Suivant la destination du WaldCube (logement, bureau, atelier, maison d’amis, etc.), vous aurez la possibilité de choisir entre quatre surfaces intérieures : 25, 44, 48 et 63 m2. Et si cela ne suffit pas, vous pouvez « coupler » deux structures pour n’en faire plus qu’une, de la superficie que vous souhaitez. Mis à part celui de 25 m2, tous les modèles sont fournis avec terrasse, couverte ou non, de 14 m2 à laquelle vous pouvez ajouter 11 m2 (en option).

En ce qui concerne l’intérieur et son aménagement, ils sont fournis sans cuisine ni salle de bains. Des kits vous seront proposés pour aménager votre acquisition au mieux.

Vous l’aurez compris, investir dans un WaldCube n’est pas un acte anodin écologiquement parlant. Il n’est même pas exagéré de dire que c’est l’ajout d’une pierre [c’est l’expression qui veut ça…], à l’édifice d’un avenir plus proche de la nature.

Avec les multiples possibilités proposées, vous pourrez ainsi créer l’habitation de vos rêves tout en appliquant vos valeurs en matière de respect de l’environnement et de respect de l’homme en général.

Le plus, pas besoin de fondations en béton puisqu’il est monté sur pieux, qui, selon la topologie du sol et le modèle choisi, seront plus ou moins enfoncés afin de garantir la plus grande stabilité à l’ensemble.

Le seul hic, c’est qu’il faut être Belge et habiter près de Geer, au nord-ouest de Liège, pour pouvoir acheter un WaldCube sans avoir à payer de supplément transport pour son acheminement sur le terrain de destination.

 

N’hésitez plus et demandez un devis sur leur site

 

 

Laisser un commentaire