Catégorie : Tiny house

Une Tiny house, c’est une petite maison essentiellement en bois, montée sur une remorque. On peut donc la tracter derrière une voiture et voyager avec, ou déménager au gré de ses envies. Bien plus fonctionnelle qu’une caravane, un mobilhome ou une roulotte, une Tiny house peut être habitée à l’année. A l’intérieur, l’espace est optimisé intelligemment pour offrir tout le confort d’une vraie maison. Une Tiny house peut être totalement autonome en énergie ! Un type d’habitat qui séduit de plus en plus, répondant parfaitement aux contraintes économiques et écologiques de notre époque. Vivre en Tiny house, c’est vivre simplement mais confortablement, dans le respect de la nature et en harmonie avec son environnement.

Tiny house : un mouvement né aux États-Unis

Le premier constructeur de Tiny House dans le monde fut Charles Miller. Cet Américain a construit la première maison sur roues en 1929 à Ogden, Utah. C’est à l’aube des années 2000 qu’est née la première Tiny house moderne. On la doit à Jay Shafer, un architecte américain. Partant du constat qu’il n’était pas nécessaire de vivre dans un grand espace pour être heureux, il a reproportionné son habitat. Objectif : un logement le plus petit possible, tout en conservant le confort moderne. Et qui puisse également prendre en compte son environnement. Ainsi est née la Tiny house, mini-maison sur remorque, entre 8 et 20m². Mais ce que Jay Shafer n’avait certainement pas imaginé, c’est que la Tiny house allait devenir un vrai mouvement aux États-Unis. Dans un contexte de crise économique et immobilière, cet habitat nomade, fonctionnel et confortable qui puisse être construit sans emprunter a séduit les américains. Voyageurs et étudiants mais aussi couples et familles ! Le mouvement Tiny house a su toucher tous ceux qui rêvaient de revenir à l’essentiel, de vivre en harmonie avec la nature et de se détacher des contraintes financières. En France, c’est en 2013 que la première Tiny house a vu le jour, dans la Manche. Aujourd’hui, on compte déjà une quarantaine de constructeurs et une quinzaine d’auto-constructeurs à travers le pays !

Les principes de base de la Tiny house

La Tiny house, c’est aussi une philosophie. Et comme toute philosophie, elle a ses principes. Architecture écologique, agencement et rangements optimisés, confort moderne et prise en compte de l’environnement sont les piliers de la Tiny house. Occupant moins de surface, la Tiny house offre tout de même un design moderne et adapté aux besoins de ses occupants. L’espace est optimisé, avec des rangements partout. Souvent, les escaliers qui mènent à la mezzanine sont aussi des cubes de rangement. Tout comme le canapé ! Et pour donner l’impression de vivre dans un grand espace, les ouvertures sont nombreuses, tout comme les puits de lumière. On retrouve également tout le confort moderne : douche, toilettes, VMC, cuisine équipée, etc. Grâce aux panneaux solaires et au système de récupération d’eau, une Tiny house peut facilement être autonome. Les matériaux choisis pour sa construction (principalement le bois et/ou l’acier) doivent eux aussi être respectueux de l’environnement. Certaines Tiny houses reprennent les principes de la construction bioclimatique pour limiter au maximum l’impact de leur habitat alternatif, tout en s’assurant un confort thermique optimal. En somme, la Tiny house doit être minimaliste, écologique et offrir la liberté recherchée par ses occupants.

Comment construire une Tiny house

Pour construire une Tiny house en France, il faut tout d’abord prendre en compte certaines normes. Pour pouvoir circuler avec, elle doit faire maximum 4m20 de hauteur et 2m55 de largeur. La longueur, elle, ne doit pas dépasser 12m. Mais pour respecter le poids remorque comprise de 3,5 tonnes, la longueur d’une Tiny house se situe plutôt autour des 5 mètres. Mais la Tiny n’est pas forcément sur remorque : certains choisissent une mini-maison fixe, qui ne doit alors pas dépasser les 20m². Au-delà, il faudra un permis de construire. La réalisation d’une Tiny house peut être confiée à un constructeur spécialisé, qui propose généralement une construction hors d’eau/hors d’air ou clé en main, selon votre budget et votre implication dans le projet. Il est également possible d’auto-construire sa Tiny house en quelques mois et avec beaucoup d’implication. C’est également l’occasion de réduire le budget, puisque des matériaux de récupération peuvent être utilisés.

Quelle législation pour une Tiny house ?

En plus des limites évoquées plus haut pour la taille de la Tiny house, il faut penser à son stationnement. La Tiny house est soumise aux mêmes règles que celles imposées aux caravanes. Ainsi, au-delà de trois mois par an de stationnement sur un même terrain, il faut faire une demande en mairie. La Tiny house, maison autonome et mobile pas chère, a de quoi séduire. Mais beaucoup attendent encore que les législateurs se penchent sur la question de ces mini-maisons, afin de leur donner un cadre et de faciliter l’installation. Malgré cela, c’est une belle façon d’héberger les amoureux du voyage et tous les nomades qui ne tiennent pas en place.